L'histoire de la prépa : déjà 50 ans !

En 2015, la classe d'hypokhâgne a fêté son cinquantième anniversaire.

 

La presse quotidienne régionale (Ouest-France, Le Télégramme) a évoqué ce cinquantenaire.

Ouest-France en a parlé le 3 avril 2015 :

 

Hypokhâgne, 50 ans d'excellence

Les khâgneux de Renan dans la salle de pause... où l'on travaille aussi.

Les khâgneux de Renan dans la salle de pause... où l'on travaille aussi. | 

Lettres et langues anciennes

Hypokhâgne kezako ? Hypokhâgne et khâgne constituent les deux années de classe préparatoire littéraire. Les bacheliers issus des filières générales travaillent philosophie, français, histoire, géographie, et langues anciennes et vivantes. Ces deux années permettent d'entrer directement en troisième année de licence, d'intégrer des grandes écoles de commerce ou de journalisme ainsi que tenter le concours d'admission à l'École normale supérieure (ENS). Il existe 120 classes hypokhâgne en France.

Rentrée 1964

C'est à la rentrée de 1964, que les premiers khâgneux ont fait leur entrée à Renan. Jusqu'en 2009, la filière ne proposait que la première année. Les élèves devaient alors poursuivre le cursus à Rennes, au lycée Chateaubriand. Aujourd'hui, les classes hypokhâgne et khâgne de Renan accueillent chacune une quarantaine d'élèves.

Un rythme soutenu

Avec environ trente heures de cours par semaine et de nombreux examens, les khâgneux ne chôment pas. « Avec une bonne organisation, on s'en sort. Les professeurs nous accompagnent beaucoup, relativise Mathilde, en deuxième année. La charge de travail est progressive tout au long de l'année. L'année d'hypokhâgne n'est donc pas insurmontable ! » Culture générale, méthodologie de travail, confiance en soi, maturité : voilà ce qu'apporte la classe prépa, selon ses élèves.

Hypogriffe

Afin de célébrer le cinquantenaire de la filière à Renan, une association baptisée Hypogriffe et regroupant professeurs actuels et anciens élèves, travaille depuis le mois de novembre. Elle s'est donnée pour mission de « valoriser les carrières, trop souvent dénigrées, qui s'offrent aux littéraires ». Un cycle de conférences rythmera l'année 2015 avec des écrivains tels qu'Hervé Hamon (Ouest-France du 1er avril), Christian Prigent ou encore Isabelle Brouard-Arends. Une grande journée anniversaire sera organisée, le 6 juin prochain.

 

Les photos de classe des anciens (si vous disposez d'autres photos de classe, n'hésitez pas à nous contacter !)





«